Aline est auteure, blogueuse et détective sociale amateure. Pédagogue diplômée et avide de lectures en tout genre, elle veut aider les lecteurs de son blog à se poser des questions utiles pour améliorer leurs relations avec les autres.

2 Comments

  1. Bonjour Aline,
    La rêverie peut être quelque chose de positif, surtout pour un enfant. Il me semble que l’on a besoin de ces temps de vagabondage pour que notre cerveau puisse digérer les événements que nous vivons (je crois que cela correspond au mode par défaut du cerveau selon les neurosciences. Il faudrait que je vérifie si cela correspond bien à cet état de rêverie que tu décris).
    Je me demandais si créer des choses avec ses mains (bricoler, coudre, peindre) pouvait aussi être une solution pour aider les grands rêveurs à s’incarner. Qu’en penses-tu ?
    Merci en tout cas pour cet article. Je note le conseil pour la méditation (je suis moi-aussi une grande rêveuse 😊
    Johanna

    1. Salut Johanna,
      Je suis d’accord avec toi, vive la rêverie ! Surtout si on en est conscient et qu’on sait la naviguer.
      Faire une activité manuelle, voilà une excellente idée, et une astuce supplémentaire. Comme la méditation, ça pourrait aider le cerveau à se focaliser.
      Merci pour ton partage ! A bientôt,
      Aline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue !

Aline

Aline

Aline est auteur, blogueuse et détective sociale amateur. Pédagogue diplômée et avide de lectures en tout genre, elle veut aider les lecteurs de son blog (comprendre-les-relations-humaines.net) à se poser des questions utiles pour améliorer leurs relations avec les autres.

Afficher le Profil Complet →