Aline est auteure, blogueuse et détective sociale amateure. Pédagogue diplômée et avide de lectures en tout genre, elle veut aider les lecteurs de son blog à se poser des questions utiles pour améliorer leurs relations avec les autres.

8 Comments

  1. Très bon article, Aline !
    Personnellement, je pense que l’intention est la clé : mentir avec l’intention de nuire, de tromper, de profiter de la personne, etc. devrait à tout prix être évité et cela détruit la confiance. Mentir, ou plutôt ne pas dire complètement la vérité, avec l’intention bienveillante de protéger, de ne pas empirer une situation, d’encourager, etc. peut se justifier dans certains cas. Le plus important étant d’être pleinement conscient de notre motivation dans l’échange et des conséquences de nos paroles, mais ce n’est pas toujours facile 😉

    1. Pas toujours facile, en effet 🙂
      Pour dire la vérité aussi, il faut du courage !
      Merci pour ton intervention, Aline.

  2. Ahah ! C’est fou le mensonge !
    J’étais tellement menteur quand j’étais petit… Je mentais tout le temps et pour tout ! Au désespoir de mes parents. Et aujourd’hui, fait étonnant, je ne mens plus. Ou si je “déforme” la réalité, ou si j’omets délibérément de donner une information, je culpabilise.
    Merci pour cet article en tout cas, qui me parle tout à fait 😉

    1. Etonnant, en effet 😉 Tu as réussi à comprendre pourquoi tu mentais tellement ? Un rapport avec la culpabilité ressentie aujourd’hui ?
      Merci pour ton témoignage 🙂

  3. Super article ! Extrêmement complet 🙂 le sujet me fait penser à l’excellente série de canal+ « Serge le mytho » sur Youtube 🙂
    Je vais suivre ton blog il a l’air super intéressant

    Arthur

    1. Merci, Arthur 🙂
      Je ne connais pas cette série, je vais voir ça de suite !

  4. Encore un article hyper intéressant. J’adore ton approche qui vient toujours titiller des questions philosophiques.

    Il y a une forme de mensonge que j’adore : les histoires ! Se raconter des histoires et en inventer pour ma fille. Le but n’est pas de cacher quoi que ce soit mais d’utiliser un plan plus symbolique pour faire rêver, réfléchir. Je le fais en toute conscience et ça ne me pose pas de problème.

    Je sais pourtant qu’il y a des parents qui choisissent par exemple de ne jamais mentir et qui disent donc à leurs enfants, dès qu’ils sont tous petits, que le Père Noël ou la petite souris n’existe pas.

    Qu’en penses-tu ?

    1. Merci Valentine !
      Ah … raconter des histoires, c’est presque dommage de mettre ça dans le même sac que le mensonge ! C’est un mensonge que j’adore, moi aussi 😉
      Quant au Père Noël … J’ai envie de dire que c’est triste d’enlever cette part de magie de l’enfance. Pour moi, le Père Noël fait partie de la tradition, des légendes. Pourquoi ne pas le considérer comme l’un de ces personnages légendaires, comme Ulysse, ou les chevaliers de la Table Ronde, qui continuent d’influencer notre culture … Qui sait, ils ont peut-être réellement existé 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue !

Aline

Aline

Aline est auteur, blogueuse et détective sociale amateur. Pédagogue diplômée et avide de lectures en tout genre, elle veut aider les lecteurs de son blog (comprendre-les-relations-humaines.net) à se poser des questions utiles pour améliorer leurs relations avec les autres.

Afficher le Profil Complet →